normes-ctba-groupe-le-carre
  • Facebook

Les actions curatives à mener sont de deux ordres :
– la remise en état de salubrité du bâti,
– la suppression des sources d’humidité,
– le rétablissement d’une atmosphère ventilée,
– la dépose des revêtements imperméables pouvant recouvrir parquets, parois…

Le traitement curatif du champignon, qui comprend :

1 – Les phases préparatoires

· dépose des revêtements masquant les surfaces à traiter non adhérentes,
· piquage des enduits, dégarnissage des joints,
· passage à la flamme et brossage des maçonneries dans la zone concernée par le traitement afin d’enlever tout élément de fructification,
· évacuation des gravats conformément à la réglementation en vigueur.
· sondage et bûchage des bois conservés.

2 – Les phases de traitement

· injection de produits fongicides spécifiques sur la zone concernée et au moins 1 mètre au delà de la zone infestée,
· pulvérisation de l’ensemble de la surface concernée.

< Cycle de proliférationLégislation >